femmealatetedebanjo.JPG
Crédit photo: Eloïse Vargoz

Petits mystères, mon coeur aux chevilles

Création 2021

Perrine Bourel : violon, banjo 5 cordes, chant

En jouant avec les silences et les résonances, en désaccordant ses instruments pour les faire sonner différemment, Perrine Bourel explore ce qu’elle perçois comme de petits mystères. Elle continue avec ce solo son exploration sensible des répertoires de violoneux  et raconte une histoire de femmes en chantant des chansons collectées dans le Cantal auprès de Marie-Jeanne Beysseyrot et Louise Reichert.